Une piste thérapeutique pour soigner le glioblastome

27 avril 2012

L’équipe de Joel Eyer (Inserm – Université d’Angers) vient de publier une découverte dans la revue scientifique Molecular Therapy (Nature Publishing Group), concernant une molécule qui cible et détruit les glioblastomes.

Le glioblastome est le cancer du système nerveux le plus fréquent. La survie moyenne des patients atteints est de l'ordre d'un an car il n'y a pas de thérapie efficace. Les seuls produits actuellement utilisés sont le Gliadel (chiffre d'affaire de + d'1 millard pour le glioblastome) ou le Témodal, mais ils n'augmentent la survie que de quelques mois.
La molécule thérapeutique qui vient d’être découverte est en fait un peptide, que l’équipe angevine vient de breveter. Les chercheurs ont mis en évidence dans un premier temps que ce peptide mis en contact avec des cellules de gliome, in vitro, est capable de détruire ces dernières. Dans un second temps, ils ont injecté le peptide a des souris atteintes de glioblastomes et ont vérifié que la croissance tumorale était très significativement atténuée. Le peptide est rapidement éliminé lorsqu’il est injecté dans des souris n’ayant pas de glioblastome, et ne montre pas d’effets toxiques dans ces conditions.
Les travaux sur cette molécule se poursuivent afin de pouvoir mettre en route au plus tôt des essais cliniques sur l’homme. Le développement de ce peptide, en thérapie unique ou combinée à d'autres thérapies, représente donc un enjeu majeur pour les patients atteints de ce type de cancer.
Consulter l'article

La photo montre 2 cellules de glioblastome avec leur réseau de microtubules bien développés, et celle du milieu avec du peptide et son réseau détruit.


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Linkedin Viadeo Delicious Twitter Facebook