Un financement Flash COVID-19 pour le projet COVIMUNE

18 juin 2020

Le projet "COVIMUNE,  Study of Immune Crosstalk" , porté notamment par Bruno Pitard du CRCINA (UMR 1232 Inserm/CNRS/Université de Nantes/ Université d'Angers) a été retenu pour financement dans le cadre de l'appel Flash COVID-19 (Edition 2020). Le consortium est composé du Dr Anavaj SAKUNTABHAI, Professeur, Coordinateur, Institut Pasteur CNRS UMR2000, Dr Bruno PITARD, Directeur de Recherche, CNRS ERL6001/INSERM U1232 et Dr Jagadeesh BAYRY, Directeur de Recherche, INSERM U1138 Cordeliers Research Center (CRC).

La maladie COVID-19 est causée par "le syndrome respiratoire aigu sévère coronavirus 2" (SRAS-CoV-2). Alors que dans la majorité des cas les symptômes sont bénins, certains cas évoluent vers une pneumonie sévère et une défaillance multi-organes. Des rapports cliniques récents suggèrent que le COVID-19 sévère est dû à une réponse immunitaire excessive conduisant à une tempête cytokinique. Bien que la réponse immunitaire innée soit essentielle pour empêcher les virus de conduire à une infection, c'est l'immunité adaptative qui va déterminer le résultat de l'infection et la clairance des virus. Récemment, des observations montrent qu'une réponse dérégulée des lymphocytes T pourrait être impliquée dans le processus pathologique du COVID-19. Dans ce projet, nous émettons l'hypothèse que i) le SRAS-CoV-2 induit une réponse des cellules T distincte par rapport au virus Corona saisonnier; ii) La réponse distincte des cellules T induite par le SRAS-CoV-2 dépend de certains Motifs Moléculaires Associés aux Pathogènes (PAMP) spécifiques du virus et du CMH; iii) les cellules T régulatrices (Treg) jouent un rôle essentiel dans l'équilibre entre les réponses immunitaires protectrices et l'inflammation au SRAS-CoV-2; iv) Les cellules immunitaires des patients atteints de diabète et de maladies cardiovasculaires sont polarisées vers une immunité hyper-réactive et, par conséquent, prédisposent ces patients à un COVID-19 sévère après une infection par le SRAS-CoV-2. Pour conclure, cette étude de la réponse innée et adaptative des cellules CD4 T à divers PAMP du SRAS-CoV-2 aidera à identifier des candidats vaccins sûrs et efficaces.


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes