Publication dans International Journal of Epidemiology pour le laboratoire SPHERE

05 décembre 2018

Est-ce que l’effet intervention diffère selon que l’intervention est testée dans un essai à randomisation individuelle ou à randomisation en cluster ? Des chercheurs de l’unité INSERM 1246 – SPHERE, en collaboration avec des équipes londoniennes de la London School of Hygiene and Tropical Medicine et de l’Université Queen Mary, ont investigué cette question dans une étude méta-épidémiologique comptant 121 méta-analyses Cochrane.

Les essais randomisés en cluster randomisent non pas les individus, mais des entités sociales (hôpitaux, médecins, écoles, familles…) et pourraient présenter plus de risque de biais que les essais à unité de randomisation individuelle. Leur avantage est de mieux se prêter à l’évaluation pragmatique de certaines interventions. Contrairement à l’hypothèse d’un plus grand risque de biais dans les essais en cluster, les auteurs n’ont pas retrouvé de différence systématique entre l’effet intervention des essais à randomisation individuelle et en cluster lorsque le critère de jugement est binaire. Les deux types d’essais pouvant être ainsi inclus dans une même méta-analyse. Les résultats étaient moins clairs pour les essais avec un critère de jugement continu, nécessitant de poursuivre d’autres travaux à ce sujet.

Lire la publication


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes