À « Sang » à l’heure vers la diagonale des fous !

05 octobre 2021

Courir la « Diagonale des fous », c’est le projet musclé de l’ultra-trailer Damien Le Moulec. Une course en faveur de la recherche sur les syndromes myélodysplasiques dont est atteint son jeune frère. Les dons au profit de l’association Gaétan Saleün financeront le projet porté par une équipe brestoise de l’unité 1078 – Génétique, génomique fonctionnelle et biotechnologies (Inserm, EFS, Université de Bretagne Occidentale).

Les syndromes myélodysplasiques, qu’est-ce que c’est ? 

Les syndromes myélodysplasiques (SMD) sont liés à un défaut de production des cellules sanguines. En France, ce sont environ 70 cas pour 100 000 habitants / an. Si l’origine de ces maladies reste encore incomprise, une partie des cas seraient liés à un problème génétique. 

La moelle osseuse, à partir de cellules souches hématopoïétiques, est à l’origine de deux lignées de cellules : la lignée lymphoïde et la lignée myéloïde. Cette dernière donne différents types cellulaires sanguins : globules rouges, globules blancs et plaquettes. C’est cette lignée qui est touchée dans le cadre de la pathologie. Plus précisément, ce sont des cellules intermédiaires immatures (entre les cellules souches et les cellules matures), les blastes, qui présentent des défauts de structures. Ces cellules anormales s’accumulent dans la moelle osseuse et y meurent ou sont transportées dans le sang. 

 En découle un déficit en cellules sanguines circulantes, ce qu’on appelle une cytopénie. Selon le type cellulaire le plus touché, on parle :  

  •  D’anémie, déclenchée par l’insuffisance en globules rouges. Elle implique notamment une fatigue chronique. 
  • De thrombopénie, provoquée par le manque de plaquettes. Elle se caractérise par des problèmes de coagulations et d’hémorragies. 
  • De neutropénie, lorsque le nombre de globules blancs est restreint. Elle favorise les infections  

Schéma – Les cellules sanguines de la lignée myéloïde et les syndromes myélodysplasiques – copyright – tous droits réservés – Rosyne Lagrafeuille 

En plus de toutes les complications liées aux symptômes, cette pathologie présente un haut risque d’aggravation en leucémie myéloïde aiguë lorsque les blastes anormaux passent dans le sang.  Pour en savoir plus sur cette pathologie 

Le projet ambitieux de Damien Le Moulec : allier trail et recherche médicale 

Damien le Moulec – Ultra Trail Trans Peneda-Gerês 2021 (TPG 2021) au Portugal

Damien Le Moulec est un ultra-traileur Breton de 32 ans. En 2013, à 21 ans, son jeune frère est diagnostiqué : le verdict est clair, c’est une myélodysplasie.

Passionné de course et de défis, il souhaite s’attaquer à l’une des courses les plus folles et magnifiques au monde : la Diagonale des fous. Il s’agit d’une course intense : 165km de part et d’autre de l’île de la Réunion.  

Au-delà de la performance sportive personnelle, cette course s’intègre dans un projet entamé pour soutenir son frère et faire avancer la recherche sur les syndromes myélodysplasiques. Les dons récoltés via l’association Gaétan Saleün seront reversés à l’équipe travaillant sur les SMD du laboratoire brestois Génétique, génomique fonctionnelle et biotechnologies. Un laboratoire, dirigé par Emmanuelle Génin, qui tente de mieux comprendre la physiopathologie et les mécanismes génétiques de différentes pathologies humaines, telles que la mucoviscidose ou les syndromes myélodysplasiques. 

Les dons serviront notamment pour : 

  •  Soutenir les activités de recherche (analyses de données, exploration d’échantillons de patients) de l’unité,  
  • Financer un poste d’Attaché de Recherche Clinique et un stage de recherche de Master 2,  
  • Assurer le bon fonctionnement de la biobanque dédiée à ce projet (*)

* Une collection unique d’échantillons de moelle osseuse de patients SMD, intégrée au Centre de Ressources Biologiques du CHRU de Brest en 2017. 

Équipe de recherche, de gauche à droite : 
Pr. Marie-Bérengère TROADEC médecin biologiste au CHRU de BREST et enseignante chercheuse UBO Inserm 1078, Rosyne LAGRAFEUILLE chargée de projet Damien à « sang » à l’heure, Damien LE MOULEC ultra traileur, Dr. Nathalie DOUET-GUILBERT médecin biologiste au CHRU de BREST et enseignante chercheuse UBO Inserm 1078, et Dr. Delphine BERNARD enseignante chercheuse UBO Inserm 1078

Bon courage Damien, on se donne rendez-vous le 21 octobre prochain !  

Si vous souhaitez soutenir le projet et la recherche médicale – Lien
Pour suivre les aventures de Damien - Lien Facebook
Pour en savoir davantage sur l’association Gaétan Saleün - Lien

Pour un savoir plus sur l’unité Inserm 1078 – Génétique, génomique fonctionnelle et biotechnologies (Inserm, EFS, Université de Bretagne Occidentale) – Lien


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes